Récit de Brigitte Franiatte

Contredisant les prévisions météo, c'est sous les parapluies que la vingtaine de participants avaient ralliés le point de rendez-vous au Hohwald. Menée par Eliane Buchert, la promenade s'engagea par les chemins forestiers (circuit rond bleu pour les connaisseurs !), dans l'esprit de profiter au mieux de la beauté des milieux traversés : flore, oiseaux, papillons et autres insectes seraient-ils au rendez-vous ?



Les participants très attentifs - Photo Brigitte FraniatteLes participants très attentifs - Photo Brigitte Franiatte

La première halte d'écoute, un peu compliquée par les cliquetis de la pluie tombant sur les capes et parapluies, n'en fut pas moins suivie par tous avec attention. Merles, fauvettes à tête noire, mésanges et grives animaient la forêt.

 

Plus loin, tandis que Pierre Buchert engageait des explications sur les pics, devant un arbre perforé en multiples endroits, un pic noir nous fit comprendre que nous étions sur son territoire.

 

Ambiance magique de la for√™t... Gr√Ęce √† ses deux cris sonores si caract√©ristiques, en vol et en position perch√©e, il fut facile de suivre sa trajectoire, avant de l'apercevoir disparaissant √† la cime des arbres.

 

 

 

L'ad√©nostyle √† feuilles d'alliaire - Photo Brigitte FraniatteL'ad√©nostyle √† feuilles d'alliaire - Photo Brigitte FraniatteAu bord du chemin, diff√©rentes fleurs furent not√©es dont l'orchis maculata ‚Äď (dactylorhiza maculata) l'√©pervi√®re et la belle ad√©nostyle √† feuilles d'alliaire.

 

Sous le soleil revenu, notre groupe atteignit le chalet du club vosgien. Là, la pause déjeuner, très attendue, fut bien appréciée par tous et partagée dans la bonne humeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un bel insecte vint animer ce moment, en s'attardant à proximité de nos tablées : une perle à petite tête (perlodes microcephala). Puis, ce fut un papillon, la petite tortue qui voltigea rapidement devant nous.

La perle à petite tête - Photo Brigitte FraniatteLa perle à petite tête - Photo Brigitte Franiatte

Apr√®s cette pause bien m√©rit√©e, la promenade reprit et Eliane nous soumit alors √† une √©preuve d'√©quilibrisme pour traverser un petit torrent. Epreuve r√©ussie par tous, avec les pieds plus ou moins secs ! Cela nous mena dans une zone couverte de r√©sineux o√Ļ nous tent√Ęmes d'entendre le pouillot siffleur, mais sans succ√®s.

 

 

C'est parti pour le bain de pieds  - Photo Olivier SteckC'est parti pour le bain de pieds - Photo Olivier Steck

Nous atteign√ģmes ensuite la cascade du Hohwald o√Ļ une petite halte pour contempler ses eaux vrombissantes s'imposa.

 

L'√©tape suivante, tr√®s attendue des enfants fut rapidement atteinte : le bassin de Kneipp, mais il fallut se rendre √† l'√©vidence, il n'avait pas √©t√© nettoy√©. Cela ne d√©couragea pas les plus motiv√©s qui s'offrirent un bain de pieds glac√© et  revigorant (selon leur t√©moignage !)

 

Enfin, le retour par le village de Hohwald fut l'occasion d'une dernière observation ornithologique : une jolie maison rouge animée par les vols acrobatiques de nombreuses hirondelles de fenêtre gagnant leur nid. Trente nids furent dénombrés.


Rendez-vous l'année prochaine, pour la prochaine édition de cette sortie au grand air vivifiant des Vosges !