Ouvrage rédigé par Jean-Claude Genot, publié par la LPO Alsace et le Musée Zoologique de l'Université et de la Ville de Strasbourg, avec le soutien de la Région Alsace, de la Région Lorraine, des Conseils Généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, de la DIREN Alsace et du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

Numéro spécial de CICONIA - Volume 29 – 2005

 

274 pages avec de nombreuses illustrations et graphiques en couleur.

Format 17 x 24 cm, en français uniquement (résumés en anglais et en allemand)

 

Disponible au siège de la LPO Alsace, 25 € (+ frais de port)

 

 

 

 

Présentation

Ce livre est le fruit de 20 années d’études, d’observations, de discussions et d’analyses sur une espèce symbolique des relations entre l’homme et la nature, la Chouette Chevêche, désormais appelée Chevêche d’Athéna. Il porte sur le suivi des trois noyaux de population répartis autour du massif forestier des basses Vosges gréseuses, dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord.

S’il fallait employer une image pour décrire ce travail de 20 ans, je dirais qu’il ressemble à l’édification d’une maison avec divers corps de métier. En effet, je ne serais jamais arrivé à réaliser tout ce travail sans la collaboration de nombreux amis et collègues et sans le concours de spécialistes des sciences et de la conservation, de l’écologie du paysage, de démographie des populations ou encore de génétique, dont les contacts enrichissants ont rendu mon travail fructueux et plaisant.

Evidemment, cette pérennité dans le temps n’a été possible que par la présence du Syndicat de Coopération pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord, Réserve de Biosphère, dont une des missions est de faciliter et de mettre en œuvre la recherche et le suivi continu de la nature. Mais cette « maison » n’a ni porte ni fenêtres fonctionnelles car ces ouvertures sont pour l’instant autant de questions suscitées tout au long de cette étude.

Le livre est composé de travaux déjà publiés et réactualisés, de données inédites empruntées à ma thèse de doctorat ainsi qu’à certains travaux d’étudiants ayant effectué leur stage dans le cadre de ce suivi.

Cette étude a permis de faire progresser la connaissance de l’espèce et de mieux comprendre les conséquences de nos actions sur le milieu rural. Ce livre ne s’adresse pas au grand public car des ouvrages de vulgarisation existent déjà sur la chevêche (Génot et Lecomte, 2002).

Il est destiné bien sûr aux naturalistes qui s’intéressent à l’espèce, mais au-delà, à tous ceux qui ont un intérêt pour les sciences de la nature en général, et pour la compréhension de l’influence des activités humaines sur certaines espèces des milieux agricoles en particulier.

 

 Pour voir le sommaire, cliquer sur suivant