Cliquer pour consulter le site de la LPO France Oie cendrée - Photo de Brigitte Franiatte
Page en anglais Page en allemand
Découvrir les oiseaux à l'école Imprimer

Le repas de la cigogne


Cette page a été réalisée à l’attention des élèves des écoles primaires ou des collèges, en complément de la brochure pédagogique "Le fabuleux voyage des oiseaux"; elle apporte des éléments de réponse à l'activité proposée en page 18 de cette brochure ; mais les adultes pourront également trouver dans les lignes qui suivent des informations qu’ils ignoraient peut-être.

 

Différentes espèces de cigognes

En Alsace, l’espèce de cigogne la plus connue est la cigogne blanche dont le plumage est blanc à l’exception du bout des ailes qui est noir. Elle construit son nid dans de nombreux villages et n’est pas difficile à observer.
Cigogne blanche - Photo Nicolas BuhrelCigogne blanche - Photo Nicolas Buhrel

Il existe une autre espèce de cigogne beaucoup plus discrète : la cigogne noire dont le plumage est noir à l’exception du ventre qui est blanc. Elle ne niche pas en Alsace, mais on en trouve quelques unes dans d’autres régions comme la Lorraine et des pays comme la Pologne. Il est possible d’observer la cigogne noire traverser l’Alsace en période de migration.
Certaines font des haltes au bord des petits cours d’eau, des rivières, dans les zones marécageuses. Elle s’y nourrit surtout de petits poissons, grenouilles et tritons. Mais comme elle est très discrète, on la voit rarement.

Si elle trouve suffisamment de zones humides où se nourrir, et de grandes forêts tranquilles avec de grands arbres pour bâtir son nid, la cigogne noire viendra peut-être un jour nicher en Alsace.

La grande famille des cigognes comprend en tout 19 espèces parmi lesquelles le marabout africain.

Dans les lignes qui suivent, nous allons nous intéresser à l’alimentation de la cigogne blanche.


Accouplement de cigognes blanches - Photo Yves MullerAccouplement de cigognes blanches - Photo Yves MullerQuels sont les outils de la cigogne blanche pour se nourrir ?

La cigogne blanche est armée d'un long bec dont elle se sert tantôt comme une pincette pour attraper les petites proies, tantôt comme un poignard pour tuer des proies plus grosses. Ses longues pattes sont elles aussi très utiles pour se faufiler dans les hautes herbes et surprendre ses proies par le haut.

La cigogne blanche est-elle difficile pour sa nourriture ?

Pas du tout, elle mange tous les petits animaux vivants ou morts qui passent à la portée de son bec.

De quoi se nourrit-elle quand elle est en Alsace ?

Sa nourriture est extrêmement variée : elle consomme beaucoup d'insectes comme des criquets et des sauterelles ainsi que d'autres petits animaux comme des araignées, des vers de terre, des limaces etc. Elle recherche également les petits mammifères comme les campagnols, les mulots et même les taupes, ou encore des reptiles ou des batraciens comme les orvets, les grenouilles. Mais, contrairement à une idée répandue, les grenouilles ne constituent pas l’essentiel de son alimentation.


Où se nourrit-elle en Alsace ?

La cigogne blanche se nourrit principalement dans les prairies, avec une préférence pour les prairies humides.

Cigogne blanche cherchant sa nourriture - Photo Nicolas BuhrelCigogne blanche cherchant sa nourriture - Photo Nicolas Buhrel

La recherche de nourriture devient plus facile pour elle à l’époque des foins. Des centaines de petits animaux, pris de panique lorsque les machines agricoles coupent l’herbe qui leur servait de refuge, tentent de s'enfuir. Ils se retrouvent alors dans les becs des cigognes à l'affût. A cette occasion, il n’est pas rare de voir des rassemblements de plus d’une dizaine de cigognes qui suivent un tracteur en train de faucher ou de ramasser du foin.
Jadis, les cigognes recherchaient également leur nourriture en bordure des marécages, dans les friches, ou dans certaines cultures (luzernes, jeunes céréales…) à condition que les traitements chimiques n’y soient pas trop intensifs : malheureusement, ces différents types de milieux sont devenus très rares en Alsace.

Quand on sait que les prairies humides ont également fortement diminué en Alsace, on comprend l’importance de préserver celles qui restent pour permettre à la cigogne, et aux autres animaux qui les fréquentent, de survivre dans notre région.

 


 

Le problème des décharges

Les cigognes sont malheureusement attirées par les décharges (tas d’ordures) où elles trouvent une nourriture facilement accessible, mais de qualité douteuse : certaines d’entre elles meurent en avalant des déchets, comme du plastique, ou en consommant de la nourriture polluée.

Beaucoup de ces décharges ont déjà été supprimées, et il est important de continuer à éliminer celles qui restent.


 

De quoi se nourrit-elle lors de ses voyages de migration ?

La cigogne blanche fait des haltes dans des zones humides ou des steppes herbeuses où elle se repose. Elle en profite aussi pour chasser de petites proies.

Durant son voyage migratoire, elle est également tentée de faire des haltes sur les tas d’ordures.

De quoi se nourrit-elle quand elle est en Afrique ?

La cigogne blanche chasse principalement dans les hautes herbes des savanes. Les criquets peuvent y être très nombreux, de même que d’autres petits animaux (lézards, petits serpents…), elle en profite pour se gaver, accompagnée d'autres espèces de cigognes et de toutes sortes d'autres oiseaux. Les feux de brousse sont également une bonne occasion de se nourrir sans trop d'effort. De petits animaux morts sont "dégustés" grillés, d'autres sont "cueillis" alors qu'ils tentent de fuir.

Les zones où la cigogne aime passer l'hiver sont de plus en plus sèches et il devient difficile pour elle d'y trouver à manger.


 

La pelote de réjection

Cigogne blanche - Photo Yves MullerCigogne blanche - Photo Yves Muller

La nourriture avalée par la cigogne s'accumule dans une poche située dans sa gorge.

Les sucs digestifs, sorte de salive, arrivent à faire "fondre" une partie de cette nourriture comme par exemple la chair. La nourriture « fondue » continue son chemin dans le tube digestif, passe par l'estomac, les intestins et finit sous la forme d'une fiente (nom donné à la crotte liquide des oiseaux). On retrouve souvent ces fientes blanches sur les toits des bâtiments fréquentés par les cigognes.

Certaines parties comme les poils et les plumes résistent au suc digestif. L'oiseau ne peut rien en faire. Il ne lui reste plus qu'à régurgiter (c'est à dire "recracher par le bec") toutes ce parties indigestes sous la forme d'une boulette appelée pelote de réjection. On y trouvera des carapaces d'insectes, des poils, des plumes, de petits os, des petits cailloux qui servent à broyer la nourriture (comme le font les poules), des fibres végétales.

Ces pelotes sont très intéressantes, elles permettent d'étudier l'alimentation des cigognes. Mais on les retrouve rarement.


 

Que mangent les petites cigognes durant leur séjour au nid ?

Cigogne blanche - Photo Yves MullerCigogne blanche - Photo Yves Muller

Les parents régurgitent (ou recrachent) de la nourriture non digérée au milieu du nid. Les petits n'ont plus qu'à se servir.

Pour leur donner à boire, les parents prennent de l'eau dans leur gorge et la font couler dans le bec des petits.

Malheureusement, il arrive régulièrement que les petits meurent en avalant des détritus que leurs parents ont cherché sur les dépôts d’ordures, ou plus simplement des morceaux de plastique trouvés dans la nature.

En savoir plus sur la cigogne blanche en Alsace...

 

 

 

 



Mis à jour le 26-01-2013
 
logologo