Télécharger la lettre d'information Eau-Bio-Climat

 

On entend par Trame Verte et Bleue, les rĂ©seaux ou maillages Ă©cologiques qui relient des rĂ©servoirs de biodiversitĂ© entre eux. Autrement dit, tous les Ă©lĂ©ments du paysage dits « verts » (haies, ripisylves, bois, vergers, etc.) et « bleus » (mares, cours d’eau, zone humides, etc.)  qui relient entre eux des « rĂ©servoirs de biodiversitĂ© » (grandes zones prĂ©servĂ©es comme les grands massifs forestiers, les vaste zones humides, ou encore les grands systèmes de vergers). Elle tend Ă  remĂ©dier Ă  la disparition des espaces naturels sous le coup de la pression des activitĂ©s humaines.

Ce terme a vu le jour lors de la convention sur la diversité biologique de Rio en 1992, mais sous le nom de « trame et réseau écologique » ; ce n’est qu’en 2007 lors du Grenelle de l’Environnement que la dénomination « Trame verte et Bleue » apparut et fut mis en avant.

 

Alternance de milieux cultivés et de haies favorisent la biodiversité - Photo Cathy ZellAlternance de milieux cultivés et de haies favorisent la biodiversité - Photo Cathy ZellEn Alsace, la pression sur les espaces naturels est très importante. Liée pour l'essentiel à l’urbanisation, aux pratiques agricoles intensives ainsi qu'aux activités de loisirs et touristiques, cette pression a conduit à la réduction drastique des espaces favorables à la biodiversité et à leur richesse intrinsèque.

Ainsi, les espaces de vie de nombreuses espèces se morcellent progressivement, favorisant l'isolement des populations animales et végétales, les rendant plus fragiles face à la dégradation de leurs habitats. La simplification du paysage engendre également la détérioration de la qualité de l'eau et des sols, ainsi que la perte d'un patrimoine agricole et paysager hérité de notre histoire.

C'est pourquoi la préservation ou la re-création de certains espaces, et le rétablissement de la trame paysagère qui les mettait en connexion s'est imposée à la LPO-Alsace par des actions en faveur de la Trame Verte et Bleue (TVB).

Genèse

La génèse des actions TVB de la LPO Alsace commence par le programme « Corridors écologiques et micro-habitats », initié en 2008, qui lui-même prend ses racines dans un autre programme « préservation des vergers et de la biodiversité associée », aussi appelé "Vergers sans frontière". Ce dernier a été initié en 2000 par un groupe de bénévoles de la LPO Alsace actifs dans le Sundgau pour la protection de la chevêche d’Athena, en partenariat avec des ornithologues Allemands et Suisses, et au travers d'un partenariat développé avec la ville d'Obernai pour la gestion des espaces marginaux du vignoble du Bischenberg. Plus globalement, il s’inscrit dans la politique de développement durable de la Région Alsace, impliquée dans la préservation des espaces naturels depuis plusieurs années, notamment à travers un programme de soutien à la mise en place d’une Trame Verte et Bleue régionale.

Présentation

Ces actions en faveur de la TVB consistent en la réalisation de projets pilotes, reproductibles et exemplaires, à l’échelle de la parcelle, de l’exploitation agricole, du ban communal ou de la communauté de communes.
Généralement il s’agit de réaliser dans un premier temps un diagnostic écologique d’un territoire, puis de proposer des aménagements ou des modes de gestion favorables à la biodiversité, et enfin d’accompagner le ou les partenaires dans la réalisation d’actions sur le terrain. Des suivis ultérieurs permettent ensuite d’évaluer les résultats sur la faune et la flore.
Les partenariats s’établissent ainsi auprès d'agriculteurs, de particuliers, de gestionnaires d’espaces ou d’élus. En revanche, le public visé par le programme est plus large : grand public, scolaires, techniciens, professionnels et décideurs, qui profiteront d’une communication spécifique et de parcelles-témoins à visiter.

Objectifs

  •  mise en place de projets pilotes, connectant des espaces naturels permettant le brassage gĂ©nĂ©tique entre les diverses populations animales et vĂ©gĂ©tales,
  •  constitution d’un rĂ©seau d’échanges de savoir-faire entre les diffĂ©rents spĂ©cialistes (gestionnaires d’espaces naturels, naturalistes, scientifique, etc.) et acteurs locaux (acteurs fonciers, agriculteurs, viticulteurs, chasseurs, Ă©lus, etc.) autour d’un projet Ă©cologique bĂ©nĂ©fique Ă  chacun,
  •  sensibilisation du public (grand public, scolaires, Ă©lus, gestionnaires, agriculteurs) aux problĂ©matiques Ă©cologiques et aux solutions Ă  apporter.

A l'échelle de chaque projet, l’objectif est de créer un réseau d'habitats favorables tenant compte des contraintes humaines et des impératifs écologiques, et de rendre les gestionnaires acteurs de l'intégrité de leur site.
Coordonné par la LPO, les actions en faveur de la TVB impliquent agriculteurs, élus et personnels associatifs, souvent impliqués dans la protection de la nature, mais confrontés à un isolement et/ou une méconnaissance des actions à entreprendre. Via des échanges réguliers et un partage d’expérience, la mise en place d’un réseau permet l’implication d’un grand nombre de personnes autour d’une cause d’intérêt général, reconnue par le grand public (grâce aux opérations de communication) et donc valorisante. Elle contribue à enrichir ses connaissances et à s’ouvrir aux expériences des autres partenaires du projet.
La réussite de ce projet est évaluée à l'aide des actions concrètes réalisées (nombre de linéaires de haies plantées, de parcelles reconnectées, etc), ainsi que par la mise en place d’indicateurs faunistiques qui feront l’objet d’un suivi. Ces indicateurs complèteront la réalisation d’une synthèse à moyen et à long terme.

 

Les projetsTélécharger le documentTélécharger le document

a) Parcelles

Il s'agit de celles destinées aux vergers à hautes-tiges dans le Sundgau, dans la continuité du programme de préservation des vergers (2005-2013).
L’année 2012 a marquée les 10 ans de ce programme, ainsi un numéro spécial des "Nouvelles des Vergers" a été édité à cette occasion. Ce projet est aujourd’hui arrêté, seul subsiste le suivi des parcelles de vergers hautes-tiges et de leur hôte, la Chevêche d’Athéna.

 

b) Exploitations agricoles

Divers types de production sont représentés, à savoir la viticulture, le maraîchage, la céréaliculture, l'élevage laitier, l'arboriculture et l'élevage caprin. Ces exploitations se situent aussi bien dans le Bas-Rhin que le Haut-Rhin, sur les collines sèches, dans le Ried, le Jura alsacien ou encore en plaine.

Creusement d’un complexe de mares alimenté par les eaux recueillies par le toit d’un bâtiment agricole, Biederthal/Haut-Rhin - Photo Alexandre GonçalvesCreusement d’un complexe de mares alimenté par les eaux recueillies par le toit d’un bâtiment agricole, Biederthal/Haut-Rhin - Photo Alexandre Gonçalves

c) Communes

La commune de Bischoffsheim (67), dont le ban communal s’étend sur 1200 hectares du Piémont des Vosges jusqu'au ried, en plaine, a servi de projet-phare en 2008. En 2010, les efforts se sont portés sur le ban communal de Muttersholtz (67). De nombreux aménagements ont été réalisés pour ces deux communes (cf. bilan).

En 2013 et 2014, la LPO Alsace a également réalisé un diagnostic de la TVB des communes de Blancherupt, dans les Vosges moyennes, et de Vendenheim, au Nord de Strasbourg.

En 2014, elle réalise le diagnostic d’un terrain communal de Mackenheim qui va conduire à des aménagements écologiques d’ici fin 2015 ou 2016.

Enfin en 2015, un travail est également réalisé sur le Parc d’Innovation situé sur le commune de Illkirch-Graffenstaden, l’objet principale étant d’appliquer la trame verte et bleue en milieu urbain.

 

Pour connaître les détails des projets et les réalisations concrètes qui ont été réalisées,
voir le tableau de synthèse des projets.

 

 

Communication

La LPO Alsace a réalisé une exposition sur la Trame Verte et Bleue communale, qui peut être mise à disposition. Depuis 2016, elle publie une lettre d'information, détaillant différentes thématiques, avec des liens et une bibliographie pour en savoir plus. Elle est téléchargeable sur ce site.

Cliquer sur l'image pour télécharger la newsletterCliquer sur l'image pour télécharger la newsletter

 

 

 Conclusion

La région Alsace fait figure de pionnière dans la mise en place de la TVB en faveur de la biodiversité à l'échelle de son territoire. Le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) est l’outil qui définit les orientations en faveur de la mise en place de la TVB. Le SRCE d’Alsace a été officiellement validé le 22 décembre 2014 par le Préfet de Région. Le document de synthèse et la cartographie de la TVB sont consultables sur le site de la DREAL Alsace : cliquer ici.

Les actions TVB de la LPO Alsace, réalisé à plus petite échelle mais directement avec les acteurs locaux, s'intègrent parfaitement dans ce contexte en réalisant des actions reproductibles et pédagogiques, misant sur la sensibilisation des partenaires aux problématiques écologiques et sur la mise en place d’un réseau motivé et impliqué dans la préservation de la Nature.

 

Télécharger le bilan intermédiaire du projet

 

La réalisation de ce programme est possible grâce au soutien de :

SVS – Birdlife Schweiz
Wiedingstr. 78 CH-8036 ZĂśRICH
Tél. : (+41) 44 457 70 20
Fax : (+41) 44 457 70 30
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.birdlife.ch/node/865
NABU – Baden-Württemberg
TĂĽbinger Str. 15 D-70718 STUTTGART
Tél. : (+49) 0711/966 72 - 0
Fax : (+49) 0711/966 72 - 33
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.nabu-bw.de