â€¦Retour Ă  la carte des sites d'observation

 

Photo Christian DronneauPhoto Christian DronneauLe Delta de la Sauer est une zone humide correspondant Ă  la confluence de la Sauer et du Rhin, près de Munchhausen. En 1997, le site a Ă©tĂ© classĂ© rĂ©serve naturelle, gĂ©rĂ©e par le Conservatoire des Sites Alsaciens. Chaque annĂ©e, entre mai et juillet, les eaux de crue nourricières du Rhin, appelĂ©es Kirschrhein (le « Rhin des cerises Â», dĂ©nommĂ© ainsi en raison de sa pĂ©riode de crue maximale dans l’annĂ©e, correspondant Ă  la saison des cerises) inondent les bois, prairies et roselières de la rĂ©serve naturelle du delta de la Sauer.

 

Les anciens bras du Rhin qui la traversaient ont perdu leur fonctionnalité lors de la canalisation au XIXème siècle, mais des travaux récents ont permis que l'un ou l'autre de ces bras retrouvent vie grâce à une reconnection au fleuve. Certains d’entre eux, encadrant le Grosswoerth (vaste zone alluviale où alternent prairies et roselières) et deux gravières principales, dont celle de Willersinn, créent un milieu humide marécageux particulièrement propice aux oiseaux, qu’ils soient de passage, hivernants ou nicheurs.

Un circuit de 4 km permet, au départ de la Maison de la Nature de Munchhausen, labellisé Centre d'Initiation à la Nature et l'Environnement, d’en apprécier les nombreuses richesses biologiques .

 

En période de reproduction

On pourra observer, dans les roselières, des passereaux paludicoles communs tels que le bruant des roseaux et la rousserolle effarvate. D’autres, bien plus rares (rousserolle turdoïde, gorgebleue à miroir) y ont niché par le passé et sont susceptibles d’y revenir. Des camps de baguage sont régulièrement organisés sur le site par la station de baguage de Munchhausen pour y étudier ces espèces.

Le milan noir est un nicheur régulier, ce qui n’est plus le cas pour le busard des roseaux, qui ne s’y reproduit plus qu’épisodiquement, mais peut être observé lors des migrations. Acquisition récente de la faune nicheuse d’Alsace, l’ouette d’Egypte a également colonisé ce site, de même que la bernache du Canada (nicheur possible). La cigogne blanche, qui niche dans les agglomérations voisines, fréquente régulièrement la réserve à la recherche de nourriture.

 

Cygnes chanteurs - Photo Fabrice RoubertCygnes chanteurs - Photo Fabrice Roubert

 

En hiver

La gravière de Willersinn est une zone de prĂ©dilection pour le stationnement des oiseaux d’eau : canards chipeaux, fuligules morillons, sarcelles d’hiver, harles bièvres, cygnes chanteurs, goĂ©lands leucophĂ©es et cendrĂ©s, mouettes rieuses.

Les berges de la Sauer accueillent parfois des concentrations impressionnantes de hérons cendrés, auxquels se mêlent quelques grandes aigrettes.

 


Accès au site

La rĂ©serve naturelle et la Maison de la Nature du delta de la Sauer se trouvent Ă  l'extrĂŞme nord-est du dĂ©partement, Ă  Munchhausen (Ă  5km au sud de Lauterbourg). Prendre l'autoroute A 35, sortie 58 « Munchhausen Â», entrer dans le village et suivre les panneaux de signalisation. Se garer près du pont de la Sauer.

Le dĂ©tail du circuit est prĂ©sentĂ© dans la brochure « Les bords du Rhin Â», disponible au siège de la LPO Alsace et les librairies.

 

Remarque : nous rappelons aux futurs visiteurs qu’il est nĂ©cessaire de rester strictement sur les chemins et sentiers, et que l’intrusion dans les prairies et/ou champs Ă  proximitĂ© des sites dĂ©crits est Ă  prohiber !