Imprimer

Objectifs du projet

Le projet avait pour objectif l'élaboration et la mise en œuvre de programmes transfrontaliers visant à consolider la connaissance des espèces et à produire des plans d'actions partagés. La mise en réseau des acteurs était un autre enjeu majeur de ce projet. Concrètement, ce dernier s’est attaché à optimiser les connaissances naturalistes de 22 vertébrés présents dans l’espace du Rhin supérieur, de comparer et d’homogénéiser les protocoles d’études et de suivis, et enfin de comparer et d’homogénéiser les actions de conservation afin d’élaborer des programmes de conservation communs et d'améliorer la coopération transfrontalière des naturalistes à l’échelle de ce territoire. Ce projet est une première étape de la définition d’objectifs concrets de sauvegarde d'espèces menacées à l'échelle du site Ramsar transfrontalier Rhin supérieur-Oberrhein.

Ces programmes se sont matérialisés à travers des plans d'actions transfrontaliers par espèce, sur le même modèle que les plans d'actions nationaux actuellement en vigueur dans les deux pays (PNA râle des genets, pélobate brun, etc). Cela facilitera leur mise en œuvre par les acteurs qui pilotent actuellement les plans d'actions nationaux. La plupart des principaux acteurs (Etat, régions, associations) de la protection de la nature de la zone Ramsar du Rhin supérieur-Oberrhein sont intégrés au projet au niveau technique et/ou financier.

Zone d’étude

Télécharger la carteTélécharger la carteLe territoire retenu se situe dans la plaine rhénane du Rhin supérieur-Oberrhein ; il concerne l’ensemble de la Zone Ramsar, les zones humides en connexion directe avec cette zone (Natura 2000), ainsi que la plaine du Rhin, aussi bien du côté français qu’allemand et s'étend sur 8750km2.

Rappelons que la Convention sur les zones humides (dite "Convention de Ramsar") est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l'action nationale et à la coopération internationale en matière de conservation et d'utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Adoptée en 1971 à Ramsar, en Iran, elle est entrée en vigueur en 1975. C'est le seul traité mondial de l'environnement qui porte sur un écosystème particulier.
La Convention a, en 2015, 169 Parties contractantes (dont la France, qui a ratifié ce texte en 1986) qui ont inscrit 1755 zones humides, pour une superficie totale de 215 millions d'hectares, sur la Liste de Ramsar des zones humides d'importance internationale.

 

 

 

 Acteurs

1 Institut für Landschaftsökologie und Naturschutz im NABU Baden-Würtemberg

2 Naturschutzbung Baden-Würtemberg

 

 

 

Partenaires

Le projet RAMSAR Rhinature est soutenu à 50% par l’Union Européenne et de nombreux autres partenaires publics et privé. Le budget total du projet pour les deux pays sur les 3 ans est de 804 274€.

Europe

Fonds européen de développement régional (FEDER),
programme INTERREG 
   

France

Financeurs publics

Financeurs privés 

Allemagne

Financeurs publics