Les phénomènes remarquables à observer


…Retour au calendrier

Départs précoces
Saison : ETE Activité maximale du 1er au 31 juillet

 

Cliquez sur les photos pour visualiser les fiches des oiseaux

Martinet noir


Milan noir


Courlis cendré

En juillet, alors que de nombreuses espèces s'affairent à élever leurs jeunes, d'autres repartent déjà vers leurs quartiers d'hiver. Les martinets noirs nous quittent dès la seconde quinzaine de ce mois, immédiatement après l'envol des jeunes, pour ne revenir que 9 ou 10 mois plus tard ! Les rues des villes, jusque là animées de bandes bruyantes, deviennent brusquement silencieuses.

Le milan noir est un autre migrateur transsaharien à déserter la région à partir de juillet ; dans les sites les plus favorables, ces oiseaux se rassemblent quelques jours avant leur départ en dortoirs pouvant comporter plusieurs dizaines d'individus.

 Le courlis cendré disparaît encore plus tôt pour gagner le littoral marin. Il est rare de l'observer jusqu'en juillet dans les prairies riediennes. Il s'agit alors souvent de familles dont les jeunes ne volent pas encore. La plupart des couvées et nichées sont malheureusement détruites entre avril et juin par les engins agricoles dans les prairies surexploitées. Les couples ainsi privés de leurs œufs ou de leurs jeunes n'ont plus de raisons de rester et quittent la région aussitôt.