Les phénomènes remarquables à observer


…Retour au calendrier

Envol des jeunes et dispersion
Saison : ETE Activité maximale du 1er juillet au 15 septembre

 

Cliquez sur les photos pour visualiser les fiches des oiseaux

Pie-grièche écorcheur



Buse variable



Faucon hobereau



Héron cendré

En √©t√©, le nombre d'oiseaux a consid√©rablement augment√© avec l'envol des innombrables nich√©es. Certaines esp√®ces sont discr√®tes, d'autres beaucoup moins. Ainsi, les nich√©es de pies-gri√®ches √©corcheurs juste sorties du nid sont tr√®s bruyantes lorsqu'un adulte s'approche avec une proie. Ces sc√®nes de nourrissage sont alors facilement rep√©rables en juillet-ao√Ľt dans les haies, vergers et buissons, des bords du Rhin jusqu'aux Hautes-Vosges.

Les jeunes buses variables sont √©galement tr√®s loquaces. A l'√Ęge de 3 semaines, les poussins ont d√©j√† beaucoup grandi et occupent la totalit√© de l'aire. Les cris aigus qu'ils √©mettent √† chaque ravitaillement trahissent leur pr√©sence. Ils prennent leur envol courant juillet et la famille reste unie durant les deux mois qui suivent. Les jeunes ne cessent alors de qu√©mander bruyamment de la nourriture √† leurs parents.

Une autre esp√®ce facilement observable en √©t√© est le faucon hobereau. Nicheur tardif, les jeunes ne prennent leur envol qu'en ao√Ľt, lorsque la nourriture abonde (insectes, oiseaux). Il n'est alors pas rare d'observer des familles chasser en vol de nombreux insectes.

On remarque √©galement durant l'√©t√© la pr√©sence de h√©rons cendr√©s, parfois en groupes, un peu partout en milieu ouvert. Cette vision peut faire penser √† tort que l'esp√®ce niche en de nombreux endroits. Il s'agit en fait de jeunes de l'ann√©e qui ont quitt√© la colonie de reproduction en juin ou en juillet. Ces oiseaux se dispersent rapidement d√®s leur √©mancipation et recherchent des secteurs riches en ressources alimentaires : ils font une grande consommation de campagnols et d'invert√©br√©s en milieu terrestre.