Les phénomènes remarquables à observer


…Retour au calendrier

Le tambourinage des pics
Saison : PRINTEMPS Activité maximale du 15 mars au 15 avril

 

Cliquez sur les photos pour visualiser les fiches des oiseaux

Pic Ă©peiche


Pic Ă©peichette


Pic noir


Pic vert


Pic mar


Pic cendré

Les pics ne possèdent pas de chant au sens strict. Ils marquent leur territoire au printemps par le «tambourinage» : l'oiseau (mâle ou femelle) choisit une branche ou un tronc sec faisant office de caisse de rĂ©sonance qu'il frappe violemment du bec en sĂ©ries accĂ©lĂ©rĂ©es. Le bruit produit peut ĂŞtre très puissant selon les espèces.

Cette activité est maximale de mi-mars à mi-avril, mais débute souvent plus tôt.

 

Chaque espèce de pic tambourine selon un rythme, une puissance et une durĂ©e qui lui sont propres : le pic Ă©peiche frappe 6 Ă  12 coups en moins d'une seconde; le pic Ă©peichette et le pic noir ont un tambourinage beaucoup plus long, plutĂ´t faible pour le premier, mais qui porte jusqu'Ă  un kilomètre pour le second.

 

Tous les pics ne tambourinent cependant pas: les pics verts et les pics mars ne s'adonnent que rarement, voire pas du tout, à cette pratique. Les quatre autres espèces de pics présentes en Alsace (pic épeiche, pic épeichette, pic noir, pic cendré) en sont par contre coutumiers.

 

Le tambourinage ne doit pas être confondu avec le martèlement, émis lorsque le pic travaille un tronc ou une branche à la recherche de nourriture ou pour forer sa loge : ce bruit est irrégulier et beaucoup moins puissant que le tambourinage. Il peut être émis toute l’année.

 

On peut entendre nos pics dans la plupart de nos forĂŞts alsaciennes, aussi bien en plaine qu’en montagne. Les plus fortes densitĂ©s et  variĂ©tĂ©s d'espèces sont obtenues dans les forĂŞts du Rhin ou les forĂŞts de l’Ill, et de manière gĂ©nĂ©rale, dans les forĂŞts prĂ©sentant une structure complexe, avec prĂ©sence d’arbres de toutes les classes d’âge et d’essences variĂ©es.