Les phénomènes remarquables à observer


…Retour au calendrier

Dortoirs hivernaux
Saison : HIVER Activité maximale du 1er novembre au 15 mars

 

Cliquez sur les photos pour visualiser les fiches des oiseaux

Bergeronnette grise


Bruant jaune


Bruant des roseaux


Pinson du nord


Verdier d'Europe


Oie cendrée


Oie des moissons


Cygne chanteur


Etourneau sansonnet


Busard Saint-Martin


Grand cormoran

Tout comme en automne, de nombreuses esp√®ces d'oiseaux se rassemblent en hiver pour passer la nuit dans un m√™me lieu : on appelle ces rassemblements des dortoirs.


Ces lieux de repos peuvent √™tre un groupe d'arbres ou d'arbustes (bergeronnettes, corvid√©s, fringilles, √©tourneaux), un massif de roseaux (bergeronnettes, bruants, √©tourneaux), un plan d'eau (oies, cygnes chanteurs, larid√©s), une friche herbeuse (busards Saint-Martin), voire des installations humaines : toits d'immeubles, constructions m√©talliques (bergeronnettes, √©tourneaux)...

Ces r√©unions nocturnes, qui peuvent atteindre des proportions gigantesques (plusieurs millions pour les pinsons du Nord en Suisse), constituent une solution  efficace pour √©chapper aux pr√©dateurs ; elles auraient √©galement une fonction sociale, permettant √† certaines esp√®ces de prolonger la nuit les activit√©s communautaires, et √† d'autres, cherchant une nouvelle source de nourriture, de suivre leurs cong√©n√®res le matin √† la sortie du dortoir, lui conf√©rant ainsi une fonction de ¬ę centre d'information ¬Ľ. Pour d'autres oiseaux enfin, les dortoirs permettent de r√©sister au froid, telles ces m√©sanges √†  longue queue formant un groupe bien compact dans un fourr√©.

De nombreux dortoirs peuvent être observés en hiver en Alsace. En raison de conditions particulièrement propices à l'observation, beaucoup d'entre eux sont utilisés par les naturalistes pour dénombrer les oiseaux hivernants (mouettes, grands cormoransbusards Saint-Martin, grandes aigrettes...).


Parmi les plus spectaculaires de ces rassemblements hivernaux, citons :

  • les grands cormorans, qui passent la nuit au sommet des arbres, souvent des peupliers, de pr√©f√©rence au bord de l'eau. Une trentaine de dortoirs sont connus le long du Rhin et de ses affluents. Le plus important se trouve √† Rhinau-Kappel, on peut y voir jusqu'√† 400 oiseaux passer la nuit.


  • les corvid√©s (troupes mixtes de corbeaux freux, corneilles noires et choucas des tours), qui se rassemblent parfois par milliers, spectacle impressionnant par le nombre d'oiseaux tournoyant dans le ciel avant de se poser, en lisi√®re de for√™t, sur des alignements d'arbres, ou encore sur des pyl√īnes √©lectriques.


  • les mouettes rieuses, qui se posent en fin de journ√©e sur l'eau. Plus d'une dizaine de ces dortoirs sont r√©pertori√©s le long du Rhin, les plus importants se trouvent sur le plan d'eau de Plobsheim, dans les bassins des installations portuaires de Strasbourg et √† l'usine hydro√©lectrique d'Iffezheim, avec plusieurs milliers d'oiseaux sur chacun de ces sites. On peut voir en soir√©e les mouettes converger de toutes parts vers les dortoirs, par vagues successives. Des go√©lands se m√™lent souvent √† ces groupes.


  • les hiboux moyens-ducs, qui, √† l'inverse des esp√®ces pr√©c√©dentes, se reposent en journ√©e, de pr√©f√©rence dans des conif√®res, mais √©galement dans des bouleaux, ou des massifs de saules dans le Ried. Ces dortoirs sont fr√©quemment install√©s dans les agglom√©rations, ils comptent en moyenne une dizaine d'oiseaux, certains peuvent en rassembler une cinquantaine.


Pour certaines esp√®ces d√©sertant nos r√©gions par grand froid, les dortoirs sont moins occup√©s en plein hiver, voire vides : c'est le cas des √©tourneaux, beaucoup plus nombreux en automne, et des bergeronnettes grises, dont les plus grands rassemblements ont lieu en mars/avril.


Grande aigrette

Corbeau freux

Corneille noire

Choucas des tours

Mouette rieuse

Goéland leucophée

Goéland cendré

Hibou moyen-duc