Les phénomènes remarquables à observer


…Retour au calendrier

Invasions hivernales
Saison : HIVER Activité maximale du 1er octobre au 1er mai

 

Cliquez sur les photos pour visualiser les fiches des oiseaux

Pinson du nord


Cassenoix moucheté


Sizerin flammé


Geai des chênes


Bec-croisé des sapins


Jaseur boréal

Certains oiseaux s√©dentaires ou migrateurs partiels qui vivent dans le nord de l'Europe, peuvent, dans certaines circonstances, √©migrer massivement vers le sud. Ils apparaissent alors dans des contr√©es qu'ils ne fr√©quentent pas habituellement ou alors, en nombre n√©gligeable. Ces irruptions irr√©guli√®res, hors de l'aire normale de pr√©sence, sont qualifi√©es ¬ę d'invasions ¬Ľ.

La plupart des oiseaux concern√©s vivent dans la grande for√™t bor√©ale de conif√®res, la Ta√Įga. Cet √©cosyst√®me simple est soumis √† de rudes conditions climatiques : les hivers y sont longs et froids. De ce fait, il conna√ģt d'importantes fluctuations dans la production des fruits, fa√ģnes et graines (sorbiers, ch√™nes, √©pic√©as, pins, bouleaux, aulnes, etc.) qui assurent la survie hivernale de bon nombre d'oiseaux de ces contr√©es, tels que le pinson du nord, le cassenoix mouchet√©, le geai des ch√™nes, le sizerin flamm√©, le bec-crois√© des sapins et surtout, le plus mythique de tous, le jaseur bor√©al.


Aux ann√©es caract√©ris√©es par une bonne fructification des arbres, succ√®dent de mauvaises ann√©es. Cela entra√ģne p√©riodiquement une forte disette alimentaire chez les esp√®ces pr√©cit√©es. Leur seule chance de survie est une √©migration massive vers le sud, √† la recherche d'une nourriture plus abondante. Le voyage est g√©n√©ralement sans retour pour une grande partie des individus, tant la mortalit√© est √©lev√©e : par cons√©quent, la population reproductrice tombe √† un niveau tr√®s bas au printemps suivant.

Le jaseur bor√©al est l'un des passereaux les plus spectaculaires d'Europe. Aussi, ses invasions sont celles qui ont √©t√© les mieux suivies par les ornithologues. Au cours des quarante derni√®res ann√©es, il est apparu 15 hivers sur 38 en Alsace. Les v√©ritables invasions, telles que d√©crites ci-dessus, se sont produites √† cinq reprises : en 1965-66, 1988-89, 1989-90, 2000-01 et 2004-05. Au cours de ce dernier hiver, pr√®s de 3 000 individus ont √©t√© comptabilis√©s lors du maximum d'affluence, en f√©vrier. Des oiseaux √©taient alors pr√©sents du nord au sud de la r√©gion, en montagne comme en plaine. L'hiver 1965-66 a connu un d√©ferlement encore plus remarquable, impliquant plusieurs milliers d'individus.