CrĂ©ation d'une mare chez un particulier - Photo Laurent WaefflerCrĂ©ation d'une mare chez un particulier - Photo Laurent Waeffler

Grâce au soutien de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, la LPO Alsace a mis en place un service de conseils aux particuliers ou aux collectivités pour la création de mares naturelles et la mise en place de haies, notamment le long de cours d’eau.

 

Ces milieux naturels sont particulièrement attractifs pour la faune sauvage et en particulier l'avifaune:

 

chaque mare ou haie, mĂŞme de petite taille, permet en effet la vie de nombreuses  espèces dĂ©pendantes ou non des zones humides, dont certaines rares et menacĂ©es (exemples : pie-grièche Ă©corcheur, putois, crapaud vert, crapaud calamite, libellules, etc.)

 


Conseils pour la création de mares naturelles

  • Le choix de l’emplacement de votre mare est important : choisissez de prĂ©fĂ©rence un terrain plat, meuble et sans cailloux ou racines. L’exposition Ă  la lumière doit ĂŞtre Ă©quilibrĂ©e : 2/3 au soleil, 1/3 Ă  l’ombre. Attention ! une mare placĂ©e directement sous de grands arbres se comblera très vite.
  • Votre mare sera plus riche si son profil comprend plusieurs paliers (en Alsace, prĂ©voir une zone profonde de plus d’un mètre oĂą la faune peut se mettre Ă  l’abri du gel) et un contour sinueux et irrĂ©gulier. Par exemple, la forme en « huit Â» est prĂ©fĂ©rable Ă  une forme circulaire.
  • Quand c’est possible (prĂ©sence de nappe affleurante), privilĂ©giez la crĂ©ation de mare sans bâche : la vĂ©gĂ©tation sera plus riche et variĂ©e, et la colonisation par la faune et la flore suivra des successions biologiques naturelles (milieux pionniers, puis milieux plus Ă©voluĂ©s). Mais l’emploi d’une bâche sera souvent nĂ©cessaire. Dans ce cas, il ne faut pas nĂ©gliger sa qualitĂ© : choisissez un matĂ©riau Ă©pais (plus de 1,5 mm) et faisant l’objet d’une garantie. Plusieurs mares de petite taille (et de contours diffĂ©rents) en chapelets sont prĂ©fĂ©rables Ă  une seule mare de grande taille. PrĂ©parez bien le sol avant la pose de la bâche, en supprimant tout objet tranchant ou anguleux, dĂ©posez-y une bonne couche de sable et enfin une membrane gĂ©otextile (disponible au rayon « Bassin Â» des magasins de bricolage).

 CrĂ©ation d'une mare dans le cadre d'un projet d'Ă©cole - Photo Marc KellerCrĂ©ation d'une mare dans le cadre d'un projet d'Ă©cole - Photo Marc Keller

  • Ne remplissez pas entièrement votre mare avec de l’eau du robinet : l’eau de pluie, acide et pauvre en Ă©lĂ©ments minĂ©raux et nutritifs, est prĂ©fĂ©rable et Ă©vite une Ă©ventuelle prolifĂ©ration d’algues en saison estivale (les algues, contrairement aux plantes aquatiques, sont nĂ©fastes au dĂ©veloppement de la faune aquatique).
  • Soyez patients : faune et flore se dĂ©velopperont peu Ă  peu, sans votre aide. Pour les plus pressĂ©s, prenez quelques plantes de milieux humides proches (attention Ă  ne pas prĂ©lever d’espèces protĂ©gĂ©es) et installez les au bord de votre mare.

 


Conseils pour l’amĂ©nagement d’une haie champĂŞtre naturelle 

  • Pour le choix des essences d’arbres ou d’arbustes Ă  planter, inspirez-vous toujours des essences qui poussent naturellement autour de chez vous. DĂ©jĂ  adaptĂ©es au sol et attractives pour la faune sauvage, elles rĂ©sisteront mieux aux maladies et nĂ©cessiteront moins d’entretien, contrairement aux espèces dites « d’ornement Â» (thuya, Ă©rable du Japon,…). Sur simple demande, nous pouvons vous fournir une liste d’espèces locales et vous conseiller sur le choix des essences les mieux adaptĂ©es au site choisi.
  • Multipliez les essences et mĂ©langez-les, en privilĂ©giant dans la mesure du possible diffĂ©rents niveaux de strates (arbrisseaux, arbustes, petits arbres et grands arbres), la vie sauvage qui s’y installera n’étant pas la mĂŞme Ă  tous les Ă©tages. La diversitĂ© engendre la diversitĂ© !
  • Les plants doivent ĂŞtre installĂ©s Ă  intervalles assez denses (mais pas trop) ; le mieux est de choisir une disposition en quinconce sur deux ou trois rangs (2 Ă  10 mètres de profondeur). Attention, pour certains arbres Ă  dĂ©veloppement important (chĂŞne pĂ©donculĂ©, peuplier blanc, frĂŞne, saule blanc, bouleau verruqueux,...), il ne faut installer que quelques plants dans votre haie, et ceci uniquement si la surface disponible le permet (ces arbres nĂ©cessitent au moins 5 Ă  10 mètres de rayon libre autour du tronc). Dans les petits jardins (moins de 10 ares), privilĂ©giez une haie arbustive basse.

 AmĂ©nagement d'une haie - Photo Laurent WaefflerAmĂ©nagement d'une haie - Photo Laurent Waeffler

  • Si les plants sont très jeunes et qu’ils sont susceptibles d’être consommĂ©s par des herbivores (lièvres, chevreuils, cerfs, divers bĂ©tail), disposez par-dessus des branchages en « V Â», qui les protĂ©geront sans les empĂŞcher de croĂ®tre.
  • En milieu très humide, le long des cours d’eau, plantez des espèces hygrophiles telles que l’aulne glutineux (Alnus glutinosa), le frĂŞne (Fraxinus excelsior), la bourdaine (Frangula alnus), des saules arbustifs (Salix cinerea, Salix purpurea, Salix caprea, etc) ou arborescents (Salix alba, Salix fragilis, Salix vinimalis) qui pourront ĂŞtre taillĂ©es en « tĂŞtard Â» (nombreuses cavitĂ©s disponibles pour la faune) ; dans ce dernier cas, la plantation par bouturage est la solution la plus simple.

 

  • N’oubliez pas de respecter la rĂ©glementation en vigueur (depuis la limite de la parcelle, retrait minimum de 50 cm pour une haie de moins de 2 mètres, retrait de 2 m pour une haie de plus d’un 2 mètres de haut et retrait d'au moins 2 mètres d'une voie publique, quelle que soit la hauteur de la plantation) !

 

 

Votre contact en Alsace, pour tout renseignement complémentaire :

Laurent Waeffler
Tél. : 03 88 22 07 35
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.