La LPO Alsace s'implique dans la renaturation d'espaces et la mise en place de corridors écologiques depuis 2005. Les premiers travaux réalisés sont présentés en cliquant sur "suivant", en bas de cette page.

Elle agit à différents niveaux : la parcelle, les fermes et les bans communaux.

 

À l’échelle parcellaire

L’application de la TVB à l’échelle parcellaire s’est principalement traduite par le programme destiné à la préservation des vergers mené de 2005 à 2013, dans le Sundgau. Bien que celui-ci soit arrivé à son terme, des actions sont toujours menées pour assurer sa continuité, notamment par le suivi des parcelles de vergers hautes-tiges et de leur hôte, la chevêche d’Athéna.

 

À l’échelle des exploitations agricoles

Dans le cadre de l’Appel Ă  Manifestation d’IntĂ©rĂŞt de la TVB Grand Est, la LPO participe au projet « Fermes Bio-DiversitĂ© Â», en partenariat avec l’Organisation Professionnelle de l’Agriculture Biologique en Alsace (OPABA). L’objectif est le rĂ©tablissement des continuitĂ©s Ă©cologiques au niveau de la sous-trame culturale, grâce aux agriculteurs bio.

Le projet, lancé en 2018, porte sur 20 fermes pilotes dans le Grand Est, dont 12 se situent en Alsace. Divers types de production sont représentés, à savoir la viticulture, le maraîchage, la céréaliculture, l’élevage laitier ou autre, l’arboriculture, etc… Celles-ci se situent aussi bien dans le Bas-Rhin que le Haut-Rhin, sur les collines sèches, dans les rieds, le Jura alsacien ou encore en plaine.

L’année 2020 s’inscrit dans la continuité de ce projet, avec l’accompagnement des fermes pilotes dans leurs aménagements, mais aussi avec l’adhésion au programme de nouvelles exploitations agricoles désireuses d’œuvrer pour la biodiversité.

 

À l’échelle des communes

La commune de Bischoffsheim (67), dont le ban communal s’étend sur 1200 hectares du Piémont des Vosges, jusqu’au Ried en plaine, a servi de projet-phare en 2008. S’en sont suivis plusieurs autres projets comme ceux réalisés à Muttersholtz, Blancherupt, Vendenheim, etc… Les projets les plus récents et toujours en cours de réalisation, concernent les villes de Rhinau et Marckolsheim, ainsi que deux projets de plus grande envergure, dans le Val de Villé et au niveau de la Communauté de communes des Portes de Rosheim.

Dans le Val de Villé, le diagnostic TVB élaboré dans un premier temps à Breitenbach et St-Martin, a suscité un vif intérêt de la part des communes avoisinantes d’Albé, Maisonsgoutte, et Le Hohwald. Ainsi, l’année 2020 s’inscrit dans la continuité du travail réalisé sur les deux premières communes et permettra de développer une liaison écologique mais aussi économique, touristique et pédagogique entre le Val de Villé et le Champ du Feu.

Au niveau de la CommunautĂ© de Communes des Portes de Rosheim, le projet TVB de la « Voie verte Â» rĂ©alisĂ© entre 2018 et 2020, consiste Ă  prĂ©server et renforcer les corridors Ă©cologiques le long de l’ancienne voie de chemin de fer rĂ©habilitĂ©e en piste cyclable, reliant Rosheim et St-Nabor. Dans ce cadre, la LPO a contribuĂ© Ă  la limitation de l’impact gĂ©nĂ©rĂ© par les travaux qu’ont suscitĂ© cette rĂ©habilitation, mais Ă  partir de 2020, travaille Ă©galement Ă  Ă©tablir des liaisons Ă©cologiques entre la Voie Verte et les rĂ©servoirs de biodiversitĂ© alentours du Bischenberg et des collines calcaires de Rosenwiller, notamment en dĂ©veloppant le rĂ©seau de haies et la conservation des vergers hautes-tiges.

 

Communication

 

La LPO Alsace accompagne son travail sur le terrain avec l'élaboration de documents techniques, de fiches pédagogiques et de formation, destinés à sensibiliser les acteurs et les gestionnaires des terrains, dans un souci de pérennité des travaux réalisés. Elle a conçu une exposition sur la Trame Verte et Bleue communale, qui peut être mise à disposition sur demande.