Actualités


Retrouvez dans cette rubrique toutes les actualités parues en page d'accueil depuis 2009. Pour les actualités antérieures à 2009, consulter les archives.

Marquée par son expérience de quelques semaines en tant que bénévole au centre de soins de Rosenwiller, une lycéenne a créé un club dans son établissement, axé sur la protection de la faune sauvage. Avec quelques-uns de ses membres, ce club a lancé une opération de collecte de matériel à destination du centre : une initiative particulièrement appréciée par les lycéens… et les soigneurs !

Les 24h de la biodiversité ont 10 ans ! Comme chaque année depuis 2010, les naturalistes de la région se rassemblent sur un secteur donné et notent toutes les espèces qu'ils rencontrent, sur une période de 24h, qu'il s'agisse d'oiseaux, de mammifères, d'insectes, de plantes... Ces inventaires permettent d'améliorer notablement notre connaissance de la biodiversité locale, d'élaborer un outil de planification urbaine et de sensibiliser aux enjeux de cette biodiversité. Cette année, c'est à Zillisheim, au sud de Mulhouse que se déroulera la rencontre. Vous avez des connaissances naturalistes et souhaitez y participer ? Inscrivez-vous dès à présent !

Les effectifs alsaciens de courlis cendrés sont en chute libre depuis des décennies, passant de 300-350 couples dans les années 1950-1960 à 30-35 couples en 2015. Cette année ne fera visiblement pas exception avec un effectif encore en baisse, estimé pour le moment à 10-12 couples nicheurs.

Pour la septième année, la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au Comtpage national des oiseaux des jardins.Inutile d'être un(e) expert(e), il suffit simplement d'avoir un peu de temps (une heure), d'aimer regarder ce qu'il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile ! Et pas de panique, des fiches espèces sont disponibles pour vous aider à reconnaitre les principales espèces qui visitent les jardins. En savoir plus.

En Alsace, le mois d’avril correspond au retour des hirondelles. Après avoir passé l’hiver en Afrique, elles reviennent sur les sites qui les ont vu naître, retrouvant même jusqu’à leur nid. Il leur reste alors à reconstruire ce nid pour leurs propres petits et à s’assurer que la disponibilité en insectes sera suffisante pour l’élevage de leur future progéniture. Deux challenges qui deviennent de plus en plus difficiles à atteindre…