Le programme national de la forêt et du bois 2016-2026 (PNFB) inquiète les protecteurs de la nature. En effet, au même titre que les terres agricoles, ce sont désormais les forêts qui sont en passe d’être industrialisées, toujours à la recherche d’un rendement maximal !

 

 

 

Comme le précise l’ingénieur-écologue Jean-Claude GÉNOT dans son analyse de ce PNFB, "L’esprit de ce programme est résumé dans l’objectif « Développer des synergies entre forêt et industrie », avec un sous-objectif « Adapter les sylvicultures pour mieux répondre aux besoins des marchés ». On ne peut être plus clair sur la vision purement industrielle de la forêt." (Naturalité – La lettre des Forêts sauvages N°18, Décembre 2017).

 
Evidemment, avec un tel fonctionnement, c’est la préservation de la biodiversité forestière qui est mise de côté. Or la forêt constitue l’habitat d’innombrables espèces animales et végétales, dont certaines menacées et protégées. Leur protection est incompatible avec le mode de gestion actuel des forêts publiques.
La LPO est engagée, de longue date, dans la lutte pour une meilleure prise en compte de ces espèces, par le maintien de zones de sénescence, d’arbres à cavités dits « arbres bio », ou encore l’augmentation du diamètre de prélèvement des arbres.

Un état des lieux de la situation avait été détaillé dans un article publié sur notre site internet en 2011 : 2011, année internationale de la forêt, la situation en Alsace .

 

Forêt industrielle - Photo Eric BrunissenForêt industrielle - Photo Eric Brunissen Forêt vieille - Photo Yves MullerForêt vieille - Photo Yves Muller

 

 

Marche pour la forêt - Photo Sébastien DidierMarche pour la forêt - Photo Sébastien DidierMais le sentiment de révolte face à ce mode de gestion forestière intensif provient également de nombreux agents de l’Office National des Forêts (ONF), attachés à la naturalité de leurs forêts. Pour alerter le grand public sur cette problématique, une intersyndicale de l’ONF organise actuellement une « Marche pour la forêt ».
Il s’agit en fait de plusieurs marches, au départ des villes de Strasbourg, Mulhouse, Perpignan et Valence, qui convergeront vers un site symbolique : la forêt de Tronçais, où un grand rassemblement est prévu le 25 octobre.
Plus de détails sur le site de l’évènement : https://marche-pour-la-foret.webnode.fr

La LPO Alsace a tenu à participer au premier départ de la marche, ce lundi 17 septembre à Strasbourg, afin de soutenir le mouvement et surtout, de faire valoir sa position sur l’importance de la conservation du patrimoine forestier et notamment les vielles forêts. Des bénévoles ont également marché pour les 2 étapes suivantes.
Nous vous donnons également rendez-vous au départ de la seconde marche alsacienne partant de Mulhouse, le mercredi 26 septembre (Rendez-vous  à 10h30 devant l’hôtel de ville, 2 rue Pierre et Marie Curie) !

 

Pour terminer, la sortie récente du film « Le temps des Forêts » montre en effet que la question de la surexploitation de nos forêts est un sujet d’actualité : https://www.kmbofilms.com/le-temps-des-forets

 

Télécharger le communiqué de presse réalisé par la LPO Grand Est