Récit de Geneviève Champale

Une sortie dont le temps n’augurait rien de favorable et pourtant … C’est bien ce jour là que la Gorgebleue s’est laissée admirer de longues minutes, chantant sur ses roseaux, tout près de ses fans enchantés et ravis !

RĂ©cit de Brigitte Franiatte

Contredisant les prévisions météo, c'est sous les parapluies que la vingtaine de participants avaient ralliés le point de rendez-vous au Hohwald. Menée par Eliane Buchert, la promenade s'engagea par les chemins forestiers (circuit rond bleu pour les connaisseurs !), dans l'esprit de profiter au mieux de la beauté des milieux traversés : flore, oiseaux, papillons et autres insectes seraient-ils au rendez-vous ?

 RĂ©cit de Geneviève Champale
Un temps idéal, beau mais pas trop de soleil, une arrivée sur site avec le rossignol qui nous accueille, avec sur le fond de ses trilles, le roulement crissé du chant de la locustelle.

RĂ©cit de Brigitte Franiatte
Ce matin là, nous étions six à nous attendre en haut du Hohneck, tous impatients à s'engager sur les sentiers des crêtes. Le ciel bien dégagé nous laissait profiter de la beauté des sommets.

RĂ©cit de Brigitte Franiatte
Cernée d’équipements urbains (chemins de fer, routes, centrale nucléaire), la réserve naturelle de Wagbachniederung (Allemagne) peut, au premier abord, rebuter plus d’un visiteur, mais qui se laissent bien vite gagner par l’enthousiasme car les anciens bassins de la sucrerie et la roselière abritent chaque année de bonnes surprises.

RĂ©cit de Brigitte Franiatte
En bordure de la digue, la lumière pâle du matin nous laisse apercevoir un premier pic – cendré – perché à la cime d’un chêne. Pics verts et pics épeiches bruyants lui succèdent, côtoyés par 2 palombes statiques sur leur perchoir. Du plan d’eau auréolé de brume, émergent peu à peu des grèbes huppés, colverts et un harle bièvre furtif. Seul un faisceau lumineux semble éclairer le dortoir des cormorans encore occupé (onze individus).