L'√©quipe en charge du chantier, sous la responsabilit√© de Laurent Haensler, met en Ňďuvre tout son savoir-faire pour installer les 8 voli√®res, dont 5 sont √©quip√©es de caissons en bois. Les entreprises repr√©sentant les autres corps de m√©tier se succ√®dent √† Rosenwiller, dans un rythme bien cadenc√© !



Laurent Haensler finit la fixation des c√Ębles sur une voli√®re √† caissonLaurent Haensler finit la fixation des c√Ębles sur une voli√®re √† caisson

Une fois la premi√®re structure mont√©e et les techniques d'assemblage ma√ģtris√©es, l'√©quipe form√©e par Olivier Boehler et Jean-Luc Stroh, de l'entreprise Lohr, et par Laurent Haensler, s'attaque √† la mise en place des 7 autres voli√®res.

Ajustement des arceaux pour qu'ils soient parfaitement parall√®les les uns aux autres, insertion des platines m√©talliques sur le sol pour pouvoir solidement les fixer avec des amarres, mise en place de c√Ębles de renfort le long de la structure constituent les op√©rations majeures √† r√©aliser.




Olivier Boehler et Jean-Luc Stroh fixent les grillages les uns aux autresOlivier Boehler et Jean-Luc Stroh fixent les grillages les uns aux autres

Au-dessus du grillage anti-renard posé à même le sol pour éviter tout creusement de tunnel dans la terre, un deuxième grillage, aux mailles fines et résistantes, est accroché à la base de toutes les volières.

Une mission longue et fastidieuse à réaliser consciencieusement pour éviter toute pénétration de prédateurs lorsque les oiseaux pensionnaires seront présents.






Les filets sont ensuite pos√©s sur les arceaux, selon une m√©thode bien d√©finie pour s'assurer qu'ils ne sont ni trop l√Ęches ni trop tendus. Les mailles diff√®rent selon qu'il s'agisse d'une voli√®re √† rapaces ou √† passereaux. Deux fa√ßades doivent √™tre ajout√©es √† chaque extr√©mit√© pour fermer la structure : la voli√®re est alors presque termin√©e !

Avec le filet en place, la volière est presque terminée !Avec le filet en place, la volière est presque terminée !
Un grand portail permettra d'accéder facilement au centre - Photos Cathy ZellUn grand portail permettra d'accéder facilement au centre - Photos Cathy Zell

Parall√®lement, un charpentier assemble des caissons en bois, pr√©par√©s dans son atelier, sur 5 des 8 voli√®res. Construits sur un socle en b√©ton, ils permettront aux oiseaux pensionnaires de s'abriter par temps froid ou pluvieux, ou de s'isoler. La pose de la cl√īture se poursuit autour de la propri√©t√©, marquant les limites du centre de soins, conform√©ment √† la r√®glementation en vigueur.


 



Nombreux sont les impr√©vus auxquels l'√©quipe du chantier et celle au si√®ge de la LPO doivent faire face, et des ajustements sont faits en permanence, n√©cessitant d'assurer un suivi quotidien des op√©rations. Mais l'enthousiasme¬†g√©n√©ral ne faiblit pas sur ce projet, gr√Ęce √† la bonne volont√© et la contribution de¬†chacun !