Retrouvez ici toutes les actualités du centre de soins de Rosenwiller, ses activités et ses pensionnaires parfois surprenants !

Créé il y a cinq ans et prévu initialement pour accueillir quelque 500 animaux à plumes et à poils, le Centre de Soins de Rosenwiller n'a cessé de voir le nombre de ses pensionnaires augmenter d'année en année. Aussi des travaux d’extension et de réaménagement étaient-ils devenus nécessaires tant pour les pensionnaires que pour la gestion du centre et l'accueil des bénévoles et des éco-volontaires.

Mardi 28 avril, les soigneurs du centre de sauvegarde de Rosenwiller ont relâché un milan royal, une espèce déjà menacée et dont les effectifs continuent de baisser en Alsace. Une des causes de son déclin est la destruction des individus, notamment par empoisonnement, une pratique pourtant totalement interdite. Cet oiseau a heureusement pu être pris en charge suffisamment rapidement pour pouvoir être sauvé…

Le centre de soins recueille de plus en plus d'animaux (1700 en 2014). Les espaces dĂ©diĂ©s aux soins des animaux, Ă  l’observation de leur Ă©tat ou Ă  leur convalescence s’avèrent dĂ©sormais trop exigus. De fait, la LPO Alsace a prĂ©vu de modifier l’usage des bâtiments existants afin de consacrer davantage d’espace aux animaux en soins. Des travaux de grande envergure pour lesquels nous avons besoin de vous !

Le centre de sauvegarde pour la faune sauvage LPO de Rosenwiller (67) a recueilli, début septembre, un balbuzard pêcheur, un rapace diurne que ne l’on n’observe que rarement en Alsace, lors des passages migratoires. Il a été relâché vendredi 4 octobre, face à un public très restreint afin de ne pas effaroucher l'oiseau, qui est très sensible à la présence humaine.

La LPO Alsace a pris en charge dans son centre de sauvegarde de Rosenwiller un grand-duc d’Europe, le plus grand rapace nocturne du continent, une espèce relativement rare en Alsace. Après 4 mois de convalescence, l’oiseau a été relâché dans un site préservé, proche de son lieu de découverte.

Le centre de soins LPO de Rosenwiller a recueilli, depuis son ouverture en mai 2010, près de 90 espèces d’oiseaux diffĂ©rentes. Depuis le 1er juin, il a en soin 5 oisillons d’une espèce parmi les plus rares d’Alsace : la chevĂŞchette d’Europe.