Retrouvez ici toutes les actualités du centre de soins de Rosenwiller, ses activités et ses pensionnaires parfois surprenants !

Une chevĂŞche d’Athena (ou chouette chevĂŞche), un petit rapace nocturne menacĂ© dont il ne reste qu’une centaine de couples dans la rĂ©gion, avait Ă©tĂ© dĂ©couverte dĂ©but octobre Ă  Hoerdt par un habitant du village (elle Ă©tait coincĂ©e dans son conduit de cheminĂ©e). Elle a pu ĂŞtre sauvĂ©e, soignĂ©e, puis relâchĂ©e en prĂ©sence des enfants du village.

Le 7 mai dernier, le centre de sauvegarde accueillait dans son enceinte un hibou des marais, espèce très rare en Alsace. Après avoir bénéficié d’un régime alimentaire adapté et ainsi retrouvé des forces, le rapace a été relâché sur son lieu de découverte, la réserve naturelle de la Petite Camargue Alsacienne, dans le Haut-Rhin.

Après 4 mois de convalescence au centre de soins de la LPO à Rosenwiller, les dernières noctules récupérées dans le cadre de la grande opération de sauvetage de la colonie du platane du Palais des Congrès à Strasbourg ont été relâchées le mercredi 10 avril.

 

120 noctules communes, parmi les 464 rĂ©cupĂ©rĂ©es le 21 janvier dernier après l’abattage d'un platane Ă  cĂ´tĂ© du Palais de la Musique et des Congrès, ont Ă©tĂ© relâchĂ©es le jeudi 7 mars. Essentiellement nocturnes, elles n’ont pas Ă©tĂ© remises en libertĂ© en journĂ©e : les trappes des caissons oĂą elles avaient Ă©tĂ© installĂ©es n’ont Ă©tĂ© ouvertes qu’à la tombĂ©e de la nuit, pour leur permettre un retour Ă  la vie sauvage dans les meilleures conditions possibles.

La LPO Alsace et le Groupe d’Etude et de Protection des Mammifères d’Alsace (GEPMA) sont intervenus en urgence, ce 21 janvier, pour porter secours aux chauves-souris mises Ă  mal par la destruction de leur gĂ®te d’hibernation : un platane centenaire, abattu dans le cadre du projet d’extension du Palais des Congrès, Ă  Strasbourg.

Dans le cadre du partenariat avec Electricité de Strasbourg, la LPO Alsace a organisé, en présence de la presse, un lâcher de 9 oiseaux. Cette manifestation publique s’est déroulée au cœur d’un milieu particulièrement préservé, le Ried de la Zorn, à Rosenwiller-Dettwiller.